Audition de Luc Frémiot, magistrat honoraire, ancien procureur de la République de Douai


Le jeudi 28 mai, dans le cadre de ses travaux sur le suivi de la lutte contre les violences intrafamiliales en période de crise sanitaire, la délégation aux droits des femmes du Sénat a entendu Luc Frémiot, magistrat honoraire, ancien procureur de la République de Douai.

Fervent combattant des violences faites aux femmes, il a souligné l’importance d’agir sur les conjoints violents afin de réduire le taux de récidive, qui atteint aujourd’hui 45% en France. Cette prise en charge passe notamment par des stages longs de responsabilisation des conjoints violents.

Luc Frémiot a rejoint les nombreux constats de la délégation aux droits des femmes. Il pense notamment que l’arsenal législatif est assez complet, et qu’il faut maintenant se concentrer sur l’application des lois. Pour l’ancien magistrat, il est absolument nécessaire de contrôler les services dédiés aux dépôts de plainte et à l’application de la loi ou de former les policiers et les gendarmes sur les violences conjugales. Il est aussi primordial d’assurer un contrôle strict du respect des contrôles judiciaires des conjoints violents, à l’image de ce que réclamait Maitre Steyer, auditionnée quelques semaines plus tôt par notre délégation.

La délégation aux droits des femmes rendra prochainement son rapport d’information sur le bilan de la lutte contre les violences faites aux femmes et aux enfants pendant le confinement.

Pour plus d’informations :

Contact

Palais du Luxembourg,

15 rue de Vaugirard

75006 Paris

  • Facebook
  • Twitter