Audition du secrétaire d’Etat aux transports, Jean-Baptiste Djebbari, par la Commission ATDD


Vendredi dernier, notre commission a auditionné le secrétaire d’Etat aux transports Jean-Baptiste Djebbari. 

Beaucoup de Sénateurs ont rappelé la nécessité de protéger les salariés du secteur. Le Ministre a rappelé la tension sur le marché mondial, mais a assuré que les transports, notamment franciliens, étaient désinfectés plusieurs fois par jour, et que les salariés disposaient progressivement de masques. 

Le secteur est par ailleurs pleinement mobilisé afin d’acheminer les masques de Chine vers la France. L’objectif du pont aérien mis en place entre Roissy et Shangai est de transporter « 40 millions de masques par semaine ». Deux avions, l’un d’Air France, et l’autre de Santé Publique France ont transporté la semaine dernière 8 et 13 millions de masques ainsi que du matériel médical. Des aides d’urgence face à l’arrêt de l’activité  Les Sénateurs ont alerté le Ministre sur les entreprises du secteur, notamment les PME assurant du transport occasionnel, qui pourraient mettre la clé sous la porte si de nouvelles aides n’arrivaient pas rapidement. 

Après plusieurs questions sur les aides d’urgence, le Ministre a annoncé plusieurs mesures dont la négociation pour une révision d’urgence du droit européen afin de geler les remboursements des vols annulés et autoriser la remise d’avoirs aux passagers ou encore la révision du calendrier des travaux sur le réseau SNCF, tout en veillant à maintenir certaines priorités d’investissement, notamment en matière de sécurité et sur les petites lignes ferroviaires. La trajectoire financière de la SNCF sera révisée, vu les pertes qu’enregistre l’entreprise. Enfin, le Ministre a assuré qu’aucune option n’était écartée concernant le soutien de l’État à Air France/KLMÀ plus long terme  Au-delà, les Sénateurs ont insisté sur la nécessité d’une stratégie de long terme et d’un volet « transport » robuste dans le plan de relance, afin de ne laisser aucun acteur du secteur de côté.   Jean-Baptiste Djebbari a également souligné que cette crise devait servir de « catalyseur de la décarbonation du secteur des transports » et permettre la relocalisation d’une partie de la chaine de production de l’industrie automobile en France.  ▶️ Pour plus d'informations relatives à l'audition, vous retrouverez ici l'audition en intégralité de Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’Etat aux transports, du 10 avril 2020.

Contact

Palais du Luxembourg,

15 rue de Vaugirard

75006 Paris

  • Facebook
  • Twitter