Covid-19 et Couvre-feu


Hier soir, le Président de la République a présenté de nouvelles mesures pour faire face à la reprise de l’épidémie de coronavirus. Il a notamment annoncé la réintroduction de l’état d’urgence sanitaire et un couvre-feu de 21 heures à 6 heures pour la Région Ile-de-France.

Ces restrictions semblent malheureusement nécessaires pour soulager les services hospitaliers et limiter la propagation de l’épidémie. Elles signent l’échec du Gouvernement, incapable d’anticiper cette seconde vague de mettre en oeuvre la stratégie de nombreux pays : Tester, Tracer, Isoler.

La remise en cause de nos libertés publiques interroge une nouvelle fois. Un couvre-feu est une mesure grave et exceptionnelle. Le Parlement, et notamment le Sénat, devra se prononcer sur cette mesure. Nous devrons être vigilants quant à l’équilibre nécessaire entre protection des libertés et sécurité sanitaire. Le contrôle de ces nouvelles restrictions sera également un point d’attention.

D’autre part, la vie des Français ne peut se résumer au travail. S’il est indispensable que l’économie de notre pays continue de fonctionner, une vie sans aucun contact social, aucun loisir ou aucun divertissement n’est pas épanouissante. Le Général de Gaulle, inaugurant une Maison de la culture en 1965, le résumait ainsi : « La culture, dans notre monde moderne, ce n’est pas seulement un refuge et une consolation au milieu d’un temps qui est essentiellement mécanique, matérialiste et précipité. C’est aussi la condition de notre civilisation. »

Ainsi, ces nouvelles restrictions pour lutter contre la deuxième vague de Covid-19 risquent bien de mener à une 3ème vague, celle de la faillite de notre vie sociale, culturelle et économique.

Contact

Palais du Luxembourg,

15 rue de Vaugirard

75006 Paris

  • Facebook
  • Twitter