DDF- La présence des femmes dans les médias pendant la crise à l'étude !


La délégation aux droits des femmes du Sénat a continué son travail tout au long de la crise sanitaire. Si une majeure partie de nos auditions a été consacrée à l’augmentation dramatique des violences intrafamiliales pendant le confinement, j’ai aussi entamé mes travaux en tant que rapporteure sur le thème « femmes et médias » avec ma collègue Dominique Vérien.

Ce rapport a pour point de départ des constats alarmants : les femmes n’ont occupé que 41% de l’espace médiatique l’an dernier, et leur temps de parole n’était que de 36 %. Comme l’a souligné le Haut Conseil à l’Egalité, les femmes étaient encore moins présentes sur les plateaux de télévision pendant le confinement. Il ne s’agissait pourtant pas que d’un manque d’expertes sur le sujet. L’idée de quotas de présence de femmes à l’antenne a ainsi été soulevée pour corriger au plus vite cette inégalité.


Sur des indicateurs plus qualitatifs, mes observations rejoignent celles du Haut Conseil à l’Egalité, qui préconise un renforcement des obligations pour les chaines concernant la lutte contre le sexisme dans les programmes audiovisuels. Pour contrôler ces obligations, le Conseil supérieur de l’audiovisuel doit lui aussi voir son rôle renforcer.


Nous remettrons prochainement notre rapport avec plusieurs propositions, que nous porterons au moment de l’examen du projet de loi Audiovisuel par le Sénat.