Intervention en hémicycle sur la PPL Plastique



Le Sénat débattait ce jeudi 11 mars de la proposition de loi socialiste relative à la lutte contre la pollution plastique.


Ce texte reprend plusieurs dispositions que nous avions pu discuter il y a un an, à l’occasion de la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire (AGEC), dont j’étais rapporteure pour le Sénat.


À l’occasion de ce débat, j’ai donc pu faire un bilan de l’application de la loi un an après sa promulgation.

Le défi de la pollution plastique est colossal, et cette dernière a malheureusement progressé depuis le début de la crise pandémique.


Je me suis également exprimée sur l’amendement portant sur l’intitulé même de cette proposition de loi.


Il ne s’agit pas d’abolir purement et simplement le plastique, mais bien d’en réduire l’effet polluant, alors que des alternatives manquent encore dans plusieurs secteurs.


Il ne s’agit pas non plus d’affaiblir une filière française qui représente 200 000 emplois car cela nous obligerait à importer du plastique.

Cette dimension de la question doit également être prise en compte.


Outre le volet législatif, il est important d’activer deux autres leviers : la prévention auprès des consommateurs et la recherche pour des alternatives au plastique.


Ce sujet sera de nouveau débattu prochainement à l’occasion de la loi Climat, issue des travaux de la Convention citoyenne pour le climat.


N’oublions pas non plus le volet européen, car de nouvelles règlementations sont attendues prochainement.

Contact

Palais du Luxembourg,

15 rue de Vaugirard

75006 Paris

  • Facebook
  • Twitter