Question Orale: Contrer les difficultés que rencontrent les missions locales et nos jeunes.



Ce midi, j’ai interrogé dans l’hémicycle du Sénat la ministre déléguée à l’Insertion sur les difficultés que rencontrent les missions locales qu’elles aident. 


Afin de garantir une insertion durable des jeunes les plus démunis, les missions locales disposent d’enveloppes pour financer les frais de formations, l’achat de matériels, financer le permis de conduire, … 


Or, l’agence de services et de paiement, en charge de verser ces aides, dysfonctionne. Pertes de dossiers, traitements hors délais, … empêchent le versement des aides pourtant indispensable à ces jeunes qui se battent pour réussir leur parcours d’insertion. 


Ce problème bloque à ce jour 3200 dossiers de jeunes en Ile-de-France, et 7 à 10% des jeunes suivis par les missions locales risquent une rupture de parcours du fait de ces difficultés. 


La Ministre a affirmé qu’en cas d’erreurs de l’ASP, les aides étaient versées sous huit jours. Or, ce n’est pas ce que nous constatons dans les missions locales comme celle de Saint-Germain-en-Laye, dont je suis la présidente. 


Retrouvez l'article d'Alternatives Economiques reprenant ma question posée à la Ministre ici.