Retour sur un mois de septembre, consacré grandement aux questions écologiques !



J’ai donc participé au débat «Relancer l’industrie en France : concilier l’inconciliable ?» avec Roland Lescure, Sylvie Gillet et Christophe Sabas, organisé par la Fédération des industries des Peintures, Encres et Couleurs (#FIPEC).


Animé par Thierry Guerrier, ce fut l’occasion pour moi de rappeler que France et industrie sont conciliables.

Deux conditions sont essentielles pour cela :


- la stabilité législative, afin que le monde économique ne soit pas contraint constamment par de nouvelles normes, - la clarté du plan de relance, notamment sur les sujets écologiques.


D’autre part ce plan de relance ne semble pas se mettre en oeuvre assez vite pour limiter la catastrophe économique et sociale.


Pour illustrer l’importance du rebond nécessaire, j’ai pris l’exemple du secteur du bâtiment, un secteur qui doit guider nos actions de relance.


Construction, rénovation énergétique, télétravail, aménagement numérique du territoire,… : ce secteur couvre de nombreux sujets de la France post-confinement.


D’autre part et à l’initiative de Damien Abad, Président du groupe les Républicains à l’Assemblée Nationale, le mois de septembre a été également le mois du lancement de la Task Force #Environnement de la droite parlementaire.


La droite doit faire entendre sa voix sur les questions écologiques.


C’est essentiel, puisque les 3/4 des Français estiment que l’écologie n’est ni de gauche ni de droite selon un récent sondage.

Nous avons porté de grandes avancées écologiques, nous avons les outils, à nous de nous faire entendre.


Invitée aux Rencontres du Développement Durable (#RDD2020), organisées par l’Institut Open Diplomacy, sur le thème «Conduire une transition juste, réduisons la fracture territoriale», j’ai expliqué combien la crise sanitaire a mis en lumière de nombreuses questions d’aménagement du territoire.


Les iniquités de logement comme les iniquités d’accès à internet, qui ont été criantes au moment du confinement.


Vous l’avez compris, je continuerai de défendre ces positions lors de mes travaux parlementaires.



Contact

Palais du Luxembourg,

15 rue de Vaugirard

75006 Paris

  • Facebook
  • Twitter