Conseil Européen du 15/16 octobre: Mon intervention



J’intervenais hier soir dans l’hémicycle du Sénat dans le débat à la suite du Conseil européen des 15 et 16 octobre 2020.

Le Conseil européen est la réunion des chefs d’Etats et de gouvernements des 27 Etats-membres  de l’Union européenne. Il fixe ses grandes orientations sur plusieurs mois. Après chaque Conseil européen, les sénateurs débattent de ses conclusions.

Mon intervention a porté sur l’action européenne en faveur du climat.

À ce jour, l’Union européenne envisage de réduire de 40 % ses émissions de gaz à effet de serre par rapport à 1990 à l’horizon 2030. D’ici décembre, le nouvel objectif devrait être porté à 55 ou 60 %. Il devrait aussi fixer les contributions de chaque Etat à cet objectif.

Au-delà de fixer un objectif, l’Union européenne doit se donner les moyens de l’atteindre. Il faut sans tarder lancer les investissements nécessaires, pour que les secteurs concernés puissent s’adapter. C’est le sens du plan de relance européen, qui doit accompagner les défis économiques, sociaux et territoriaux de la lutte contre le changement climatique.

Il faut aussi mettre en oeuvre une taxe carbone aux frontières européennes. C’est une mesure que le Sénat et les Républicains défendent depuis de nombreuses années, afin que nos efforts écologiques ne soient pas mis à mal par la concurrence d’entreprises extra-européennes.

Contact

Palais du Luxembourg,

15 rue de Vaugirard

75006 Paris

  • Facebook
  • Twitter